Malgrès les larmes-Marie Pie Perreault

 
Avec la détresse dans l'âme
Et des pensées qui s'enflamment
Son corps brisé marqué de trous
Pour faire passer le trop de tout
Elle voudrait courir si loin
Courir pour distraire sa faim
Se moquer d'elle en s'évadant
Courir pour se fouetter le sang
 
Et puis elle dit
Que tout va bien
Et puis elle dit
Que ce n'est rien
Et moi je dis
Que j'ai si peur
Qu'elle se détruit d'heure en heure
 
Elle saura bien résister
Son estomac est sous clé
Tant pis pour le ventre qui crie
Trois calories, sa vie s'enfuit
Tous ces kilos sur sa peau
La souffrance sur ses os
Se contenter d'un bout de pain
En faire son repas quotidien
 
Et puis elle dit
Que tout va bien
Et puis elle dit
Que ce n'est rien
Et moi je dis
Que j'ai si peur
Et qu'elle se détruit d'heure en heure
 
Elle est seule dans son espace
Elle se fout du temps qui passe
Qui dit que son corps se décharne
Pourquoi vouloir sonner l'alarme
Vouloir gagner sur soi même
Malgré un pauvre coeur qui saigne
Sans même récolter de médailles
Vouloir gagner malgré les larmes
 
Et puis elle dit
Que tout va bien
Et puis elle dit
Que ce n'est rien
Et moi je dis
Que j'ai si peur
Et que je l'aime de tout mon coeur


19/08/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres